jeudi 30 juin 2022

Albaserrada sur le site toriste CULTORO

 Albaserrada, una joya genética del campo bravo: así son los animales que aguardan para su temporada 2022



Poco a poco la ganadería de Albaserrada va remontando el vuelo con la ayuda de una dura selección y la apuesta decidida del aficionado francés.

MarquÉs De Albaserrada (7) (1)
Astado de Marqués de Albaserrada. © José Joaquín Diago

En tierras de Gerena se encuentra la Finca Mirandilla, dehesa donde conviven machos y hembras del hierro de El Marqués de Albaserrada, una ganadería adquirida en 1947 por el Marqués de Albaserrada, modificando el hierro y agregando un lote de vacas y sementales de D. Isaías y D. Tulio Vázquez a los animales que ya había de Juan Pedro Domecq. Tras muchos años en los que no se introdujo sangre de fuera hubo una prueba con animales de Marqués de Domecq que no salió como se esperaba.

Una vez eliminado el reducto de sangre del Marqués se buscó potenciar la rama Pedrajas, esa que le dio un nombre a esta ganadería sevillana. Hace unos años se refrescó dicha sangre Pedrajas añadiendo sementales de D. Isaías y D. Tulio Vázquez y Yerbabuena (de origen Guardiola), por lo que el proyecto ganadero ya ha virado hacia esta rama. Al volver a lo puro Pedrajas se piensa en tener un sello propio, dando a los toros más motor con movilidad y transmisión, para que en los ruedos esté presente la emoción ( la base principal del toreo) .

Poco a poco esta ganadería va remontando el vuelo con la ayuda de una dura selección y la apuesta decidida del aficionado francés. Un toro de comportamiento encastado, un animal que exige a un torero con oficio y que conozca el encaste. Estos animales pese a su nobleza piden que las cosas se las hagan perfectas tanto en alturas como en distancias. En esta casa ganadera se busca que el toro defienda con furia su vida, que no se deje ganar la pelea fácilmente, de ahí que muchas veces desarrolle peligro.

Esta ganadería ha sido un hierro asiduo en las grandes plazas en su época dorada (de principios de los setenta a finales de los ochenta del siglo XX) su plaza talismán era Pamplona donde obtuvo éxitos clamorosos. En el 2000 entra el francés Fabrice Torrito en la ganadería y poco después accede al puesto de mayoral, el cual aún sigue regentando en la actualidad.

Están lustrosos, rematados para salir a cualquier tipo de plaza los toros de esta casa, cuatreños y cinqueños aguardan su oportunidad para dejar bien alto el pabellón de una familia que se desvive por el toro bravo. A continuación les ofrecemos una galería de parte de la camada de esta ganadería sevillana.

Fotos de José Joaquin Diago

Marques De Albaserrada 2
Marques De Albaserrada 1
Marques De Albaserrada 3
Marques De Albaserrada 4
Marques De Albaserrada 6
Marques De Albaserrada 5
Marques De Albaserrada 7
Marques De Albaserrada 8
Marques De Albaserrada 12
Marques De Albaserrada 10
Marques De Albaserrada 9
Marques De Albaserrada 11


lundi 20 juin 2022

Transmission aux jeunes générations

Il est fondamental, avant de s'indigner contre la pratique de la corrida, d'en comprendre les enjeux et les règles.

Quel bonheur que des enseignants français d'une région éloignée du terroir de la corrida incluent la visite d'une ganadería dans le voyage scolaire qu'ils proposent à leurs élèves en Andalousie!

Cela a encore été le cas la semaine dernière avec la visite des élèves de 3º du collège Maryse Bastié d'Ingrandes dans le Maine et Loire.

Bravo à ces étudiants curieux d'apprendre et ouverts à d'autres expressions culturelles. 
 
Un grand olé à ces professeurs et un remerciement particulier à Corinne Linde qui a déjà visité la Finca Mirandilla à quatre reprises ...

Ci-dessous, un texte d'un des accompagnateurs du groupe sur la visite/découverte de la ganadería Albaserrada :



Nous partons ensuite en car pour aller voir un élevage de taureaux de combat. Franchement, a priori, ça devrait être sympa, mais sans plus. Comment tu veux rivaliser avec la cathédrale, les jardins d’Alcazar ou la place d’Espagne ? ERREUR. Ce sera passionnant. La visite est très intéressante, et notre guide, Fabrice Torrito, est extrêmement pertinent. À notre grande surprise, beaucoup d’élèves ont grandement apprécié et la visite, et le discours. La passion et la sincérité de notre guide ont fait mouche. La corrida expliquée aux nuls. Avec l’air de ne pas y toucher. La master class. J’ai pris une claque. Merci à lui.

François Tassel, professeur de mathématiques.





jeudi 9 juin 2022

Judío, un grand Albaserrada dans les rues de Pozo de Almoguera

Durant la pandémie, de nombreux éleveurs ont du se résigner à vendre à des cebaderos (centres d'engraissement) des centaines de bêtes qui ne pouvaient se lidier normalement en arène, plutôt que se résoudre à l'infame final en abattoir.

L'élevage d'ALBASERRADA a dû se résoudre à en passer par là.

En mai 2020, c'est un camion complet (11 bêtes) de novillos et toros qui a quitté GERENA pour se rendre au nord de MADRID.

Dimanche dernier 5 juin, un de ces exemplaires a été lidié dans le village de POZO DE ALMOGUERA (province de GUADALAJARA).

Un ganadero ne donne pas priorité à ce genre de spectacle comme finalité pour les taureaux qu'il sélectionne mais il faut reconnaître qu'en période complexe, cette issue est un moindre mal, tant au niveau économique que moral.

Il est évident en voyant ces photos que l'activité des taureaux dans les rues connait un engouement populaire formidable. Et quel public jeune, très jeune!

Et cette jeunese connait, aime et respecte le TORO beaucoup plus que la majorité des "organisateurs" de corridas qui souvent n'achètent au campo que des ... produits.

JUDÍO, âgé de 5 ans et demi, fils de la vache 321 et du semental CHACHA d'origine PEDRAJAS par YERBABENA a donné un récital de caste, bravoure, endurance, noblesse et puissance. Les commentaires des présents sont élogieux :

"Todavía retumban en nuestra memoria tus arrancadas bravas y encastadas" 
"Nunca te olvidaremos. Gloria al rey, gloria a tí"
"Un toro para el recuerdo"
"Que seriedad puso este toro"

Une heureuse nouvelle pour le mayoral. Un brave natif des prairies de MIRANDILLA a hissé haut le pavillon d'ALBASERRADA.

Photos de :

Fotografia Manzanares taurina
Lydia Martín
Nacho Morán










 

jeudi 2 juin 2022

La Cobla Mil-lenària de Céret à Mirandilla


Après les émotions vécues récemment avec les Armagnacs d'Eauze, un autre moment magique a innondé d'ondes positives les champs de Mirandilla.

David Gonzalez, de la célèbre Cobla Mil-lenària, formation musicale qui anime les corridas à Céret avec une personnalité bien marquée, a tenu à rendre hommage au mayoral Fabrice Torrito de l'élevage Albaserrada dont les bêtes ont été présentes dans la placita catalane en 1994 et 1998.

En solo avec son hautbois/tible, il a intreprété le paso doble "En er mundo".

La placita de tienta se souviendra longtemps de ce moment où le mayoral a peiné à retenir ses larmes ...

Ceux qui connaissent l'amour passionnel que Torrito ressent pour Céret et sa tauromachie peuvent s'imaginer l'émotion qui l'a envahi ...

mercredi 18 mai 2022

Faouzi Mansouri s'en est allé


 




















J'allais le voir jouer à Jean-Bouin avec le Nîmes-Olympique. Il venait voir nos taureaux à Mirandilla. Il était la gentillesse faite homme.

Depuis Albaserrada nos sincères condoléances à sa famille et particulièremnt à son épouse Isabelle et son fils Mikis, membres de Torrito Afición.

lundi 16 mai 2022

A Mirandilla, la musique des Armagnacs adoucit les mœurs

Vingt-neuf années séparent ces photos.



En 1993, les Armagnacs avaient apporté la pluie en Andalousie. Cette fois-ci, c'est un grand soleil qui a accompagné les musiciens d'Eauze, emmenés par leur Président Marcel Garzelli.

Lorsque les premières notes se sont envolées sur Mirandilla, chair de poule immédiate ... Une vraie sensation d'immortalité. 

Tellement inattendu, anachronique! Une banda de trente musiciens qui joue au campo ... mais que c'est beau.



Quelle perfection musicale!

Sous la houlette de leur jeune chef Mathieu Larrieu, l'art de ces passionnés a innondé les cercados de taureaux.

Je suis certain qu'après cette démonstration inoubliable, les taureaux d'Albaserrada montreront dans l'arène une bravoure décuplée!

Puissance et énergie parfois, subtilité et finesse souvent, mais toujours dans le vrai, dans le tempo. Ce que l'on appelle le "temple" en tauromachie. Sans hésitation, une faena de deux oreilles et la queue.

Manuel Escribano s'est mis au diapason et a pu exprimer son art devant deux vaches d'Albaserrada qui ne pouvaient qu'embestir, poussées par cet accompagnement musical poignant.

Et que dire de l'interprétation du magnifique Pasodoble "La sonrisa de Manuel" composé par Mathieu Larrieu en hommage au matador de Gerena?


Beau moment de communion sur la place de La Cantina de Gerena. Encore un magnifique témoignage de convivialté entre les "aficiones" française et andalouse. Taureau ou toro, peu importe, il s'agit bien du même grandiose animal qui nous unit.

Pendant quelques heures, la sérénité s'est installée sur les terres de Mirandilla, L'ambiance était au positif, tout allait pour le mieux, rien de mauvais ne pouvait se produire. Un pur moment de bonheur! Une émotion indescriptible. Mirandilla a cotoyé le divin ... 

Je peux le certifier aujourd'hui, la musique adoucit bien les mœurs!