lundi 6 juillet 2020

1º tentadero público en Mirandilla el 9 de julio



GANADERÍA MARQUÉS DE ALBASERRADA

“LOS JUEVES DE MIRANDILLA. TENTADERO PÚBLICO”

9 de julio
16 de julio
23 de julio
30 de julio

FINCA MIRANDILLA
GERENA (SEVILLA)
A-477, KM. 10
A 20 minutos del centro de Sevilla

PROGRAMA:

20h00 tentadero de 4 vacas (prueba de selección de una vaca para ser madre) 

PARTICIPACIÓN A LOS GASTOS:

5 €
gratis menos de 8 años


Inscripción posible hasta el mismo jueves a las 18h00 al 628.49.66.19
Posibilidad de pagar en la finca el mismo jueves a partir de las 19h00

samedi 4 juillet 2020

1º édition des Jeudis de juillet de Mirandilla



ÉLEVAGE DE TAUREAUX DE COMBAT DU MARQUIS D'ALBASERRADA



« LES JEUDIS DE JUILLET DE MIRANDILLA.
DÉCOUVERTE DE L'INTÉRIEUR D'UN ÉLEVAGE DE TAUREAUX DE COMBAT PRÈS DE SÉVILLE »

9 JUILLET
16 JUILLET
23 JUILLET
30 JUILLET

FINCA MIRANDILLA
GERENA (SEVILLA)
A-477, KM. 10
À 20 minutes du centre de Séville


PROGRAMME

18h30 accueil des participants par le régisseur de l'élevage, fabrice torrito. introduction sur le processus d'élevage d'un taureau de combat pendant cinq ans

19h00 visite en remorques d'enclos de vaches et de taureaux

20h00 tentadero (test de sélection du caractère d'une vache pour devenir mère)

21h00 visite de la maison des propriétaires, du musée taurin et de la salle de trophées

21h30 fin du programme

TARIF

25 €
15 € de 12 à 18 ans
gratuit moins de 12 ans


Inscription obligatoire avant le jeudi 12h00 au 628.49.66.19 ou au mail : torisabel@hotmail.com

1ª edición de los Jueves de Julio de Mirandilla


GANADERÍA MARQUÉS DE ALBASERRADA



















“LOS JUEVES DE MIRANDILLA.
DESCUBRIMIENTO EN INMERSIÓN DE UNA GANADERÍA BRAVA SEVILLANA”


9 de julio
16 de julio
23 de julio
30 de julio


FINCA MIRANDILLA
GERENA (SEVILLA)
A-477, KM. 10
A 20 minutos del centro de Sevilla https://lescarnetsdumayoral.blogspot.com


PROGRAMA:


18h30 recibimiento de los participantes por el Mayoral de la ganadería, Fabrice Torrito. Introducción sobre el misterioso proceso de crianza del toro de lidia durante cinco años

19h00 visita en tractor/remolque de cercados de vacas y toros

20h00 tentadero (prueba de selección de una vaca para ser madre)

21h00 visita del cortijo, del museo taurino y de la sala de trofeos, con la ganadera María Benjumea Maestre

21h30 final del programa



TARIFA:


25 €
15 € de 12 a 18 años
gratis niños menos de 12 años



Inscripción obligatoria hasta el mismo jueves a las 12h00 al 628.49.66.19
o al mail torisabel@hotmail.com

mercredi 1 juillet 2020

Saneamiento à Mirandilla



























Deux fois par an, l'administration agricole (via l'union européenne) oblige la ganadería a réaliser un saneamiento (assainissement) de son cheptel. 
Tuberculose, brucelose, langue bleue, déparasitage, entérotoxémie, ... Cela se passe cette semaine à Mirandilla.
Des journées de dur labeur pour les vachers et de stress pour le bétail avec 360 têtes qui doivent passer par le couloir de contention.





vendredi 26 juin 2020

Le veau Roberto de Mirandilla ... c'est la faute du voisin!


Le veau Roberto ... la surprise du Mayoral

Quelle surprise pour Fabrice Torrito le Mayoral d'Albaserrada lorsque, mi-juin, il aperçoit le nouveau-né, le veau de la vache nº 92 Cynara. Selon la date de naissance, il savait que le père ne pouvait être un des sementales qui ont reproduit la saison passée.

En effet, les naissances ont lieu normalement jusqu'à mi avril. Le père devait donc être un taureau de l'élevage, non reproducteur officiel, qui a franchi une ou deux clôtures et a fauté! Cela ne serait pas la première fois qu'un futur taureau de combat est un bâtard ...

La vraie surprise fut le morphotype de l'animal (la taille, les oreilles, les pattes, ...) et surtout sa robe! Du jamais vu à Mirandilla. Entre Albahío et Jabonero. Plus aucun doute alors pour le Mayoral.

Un voisin de la finca possède un élevage de ... Charolais. Le géniteur de ce veau est bien un taureau blanc de cette race domestique. La génétique a fait le reste. Pas besoin de test ADN. Blanc croisé avec noir donne "café au lait"!

L'animal est baptisé Roberto, du nom du voisin fautif.

La destiné de Roberto? Evidemment non apte au combat, il deviendra certainement bœuf de travail.

Cynara et son veau adultérin

lundi 22 juin 2020

1º tentadero d'après confinement à Mirandilla


La placita de Mirandilla a à nouveau accueilli un tentadero, trois mois après la déclaration de l'état d'alerte en Espagne!

Au côté du matador Jonathan Veyrunes, ce sont les élèves de l'école taurine de La Algaba qui en étaient les invités. 

2 génisses en tienta et 2 vaches âgées en retienta étaient au programme.

Les participants avant le tendadero

Le Mayoral en piste et sa famille sur les gradins ...


Veyrunes et une vache d'origine Tulio,
très toréable mais manquant de race






Deuxième vache très brave au cheval
Une fille de Chacha trop compliquée pour le peu
de bagage technique des jeunes élèves

lundi 15 juin 2020

Séville défend la Tauromachie!


Le week-end dernier des manifestations pour revendiquer la Tauromachie comme expression culturelle ont été organisées dans une trentaine de villes espagnoles. Séville ne pouvait manquer à l'appel.

Derrière le slogan, "La tauromaquia es cultura", quelques milliers d'aficionados ont réalisé un "paseo" depuis la Porte du Prince de la Maestranza jusqu'à la Place d'Espagne. C'est Antonio Ruiz "ESPARTACO" qui a lu le manifeste de défense de la Tauromachie comme culture espagnole et contre la censure.

Porte du Prince de la Maestranza, début du "paseo"

En effet, le gouvernement espagnol actuel, est en train de sournoisement "oublier" la Tauromachie et ses différents acteurs (toreros, subalternes, éleveurs, ...) lors des aides apportées aux milieux culturels pour lutter contre les effets dramatiques de la pandémie. Alors que le théâtre, le cinéma ou la danse, sont secourus, en toute logique, rien n'est fait pour la Tauromachie qui dèpend elle aussi du Ministère de la Culture ...

Place d'Espagne, final du "paseo"

On sent un évident désir des pouvoirs publics de profiter du "puyazo" du covid-19 pour "estoquer" définitivement la corrida! Gardons bien présent à l'esprit qu'une décision politique pourrait abolir la Tauromachie en toute impunité.

Maruchi, qui vient de fêter ses ... ans, a tenu à participer à la manifestation




vendredi 12 juin 2020

Heureux anniversaire à Maruchi


Elle est l'âme de Mirandilla.

C'est grâce à elle que cette aventure de folie perdure contre vents et marées.

Heureux anniversaire à Maruchi, la meilleure des ganaderas.


dimanche 7 juin 2020

Les chardons de Mirandilla. La flore (V)


L'Andalousie a connu cette année un magnifique printemps (pluies abondantes et températures élevées).

Les sols de Mirandilla se sont couverts d'une herbe grasse et luxuriante, mais ont aussi enduré une prolifération de toutes sortes de chardons, plantes aussi splendides qu'envahissantes et nuisibles!

En voici quelques exemplaires ...


PETIT ARTICHAUT - ALCACHOFILLA - CYNARA HUMILIS


 



Il s'agit de l'ancêtre sauvage de l'artichaut. Depuis l'Antiquité, sur le pourtour méditerranéen, on récolte les filaments de ses fleurs pour obtenir un excellent coagulant (la présure) végétal pour la fabrication d'un fromage parfaitement comestible pour les végétariens ... 

De même, les feuilles tendres, avant la naissance des épines, sont très appréciées pour les consommer bouillies ou en salade. Dégageant une forte amertume, on attribue à cette plante des propriétés diurétiques et digestives.


CHARDON D'ESPAGNE - CARDILLO BRAVÍO - SCOLYMUS HISPANICUS


Elle est comestible, comme toutes les plantes qui contiennent de l'inuline. On peut consommer les jeunes pousses en salade et les racines cuites en ragoût.


CHARDON-MARIE - CARDO MARIANO - SILYBUM MARIANUM


Le qualificatif marianum est lié à la Vierge Marie. Une légende veut que celle-ci, voyageant de Judée en Égypte pour échapper à Hérode, aurait caché l'Enfant Jésus sous un bosquet de chardons, où elle lui aurait donné le sein. Quelques gouttes de son lait tombèrent sur les feuilles, d'où les nervures blanches caractéristiques à cette espèce.

GENÊT ÉPINEUX (GENÊT SCORPION) - AULAGA - GENISTA SCORPIUS




















Cette plante n'appartient pas à la famille des chardons, mais son caractère "épineux" en fait une incontournable du paysage de Mirandilla.

Philosophie et Karma des plantes de Mirandilla :

"Le genêt scorpion en élixir floral permet de retrouver le courage, la foi et la persévérance pour aborder la vie de façon créatrice, épanouissante et moderne.
Cet elixir floral aide à trouver les ressources nécessaires pour avancer et s’épanouir en dépit des adversités"

"J'EN AI DRÔLEMENT BESOIN ... JE PRENDS DES INFUSIONS DE GENÊT SCORPION 3 FOIS PAR JOUR ..." 

FABRICE TORRITO, MAYORAL D'ALBASERRADA.

mercredi 27 mai 2020

Soutien aux taureaux de France depuis Mirandilla


En ce dimanche 24 mai, jour où deux de nos toros auraient dû fouler le sable des arènes du Tempéras à Alès, en compagnie de deux touros de Palha et deux taureaux de Blohorn, j'ai une pensée émue pour les éleveurs français de braves.

Des hommes exceptionnels comme Francine et Hubert Yonnet à La Belugue ou les frères Jalabert à La Chassagne m'ont permis de ressentir mes premiers frissons de campo bravo en France.

C'est en partie grâce à eux que j'ai le privilège aujourd'hui de vivre à Gerena mon rêve de gamin de devenir mayoral d'un élevage de taureaux de combat.

Par la suite, depuis 30 ans, j'ai eu l'honneur d'être reçu chez bon nombre de "ganaderos" français qui m'ont permis d'en apprendre plus, encore plus, toujours plus. Qu'ils en soient remerciés.

J'éprouve une immense admiration pour les éleveurs de braves français, tant les "historiques" que les "nouveaux".

Pour moi qui ne suis absolument pas issu du milieu agricole, les "historiques" m'impressionnent particulièrement. Recevoir en héritage une Histoire aussi puissante que celle d'un élevage de taureaux, devoir la maintenir contre vents et marées et avoir le devoir à son tour de la transmettre à sa descendance ... Une existence entière de sacrifices. Quelle admirable responsabilité à porter!

Et les "nouveaux" (et l'adjectif est loin d'être péjoratif, ... tout au contraire!) qui ont décidé, malgré une conjoncture très défavorable, de se lancer dans cette folie d'élever des taureaux, avec comme seul mot d'ordre dans cette aventure, la Passion.

Un sincère salut de soutien  depuis Mirandilla, où vous savez que vous êtes les bienvenus losque vous le désirez.

Maruchi Benjumea, l'éleveur d'Albaserrada, se joint à moi pour vous transmettre courage, abnégation, force et Foi, dont nous aurons tous bien besoin pour sortir de cette terrible crise. 

Nous y parviendrons tous ensemble et nous retrouverons sous peu dans une arène française ou espagnole grâce à nos chers taureaux braves!

Fabrice Torrito, Mayoral d'Albaserrada.

Charlotte et Hubert Yonnet, éleveurs "historiques"
Jean-Luc Couturier, "nouvel" éleveur

mardi 19 mai 2020

"Cebadero", morne destinée ...

PÉRFIDO, nº 40, novillo colorado
qui ne sera pas lidié en arène ...

























Le vendredi 15 mai, un camion a emporté dix animaux de Mirandilla vers une morne destinée.

Habilidoso, Dictador, Malherbe, Golfo, Pérfido, Futbolero, Judío, Nocturno, Meloso et Favorito sont partis vers un "cebadero" dans la région de Guadalajara. Officiellement il s'agit d'un centre d'engraissement (de "cebar", engraisser). En fait, c'est un centre de spéculation ... En effet les bêtes sont à partir d'aujourd'hui "vendables" au plus offrant ... pour les spectacles de rue, pour les recortadores, pour les encierros, ...
Ces "maquignons" vont alors multiplier leur investissement par 4 ou 5!

Dur, très dur, pour un éleveur d'être obligé de subir cette spoliation, de voir comment une personne que tu ne connaissais même pas, vient profiter de ton travail, de tes sacrifices, de ces années de rude labeur, et devienne propriétaire d'un animal qui était pourtant ton œuvre, mais qui ne t'appartient plus. Un animal dont tu ne décideras pas et ne verras pas le final ... 

Dur, très dur, de ne pas voir le résultat de la sélection en lidiant dans une arène les taureaux que tu as fait naître et élevé pour cela ...

Pourtant, il existe encore pire, l'abattage pur et simple pour la viande, sans offrir au taureau une quelconque possibilité d'exprimer son caractère de combattant.

Espérons que nous parviendrons à éviter cet extrème ...

Ci-desous, trois des toros qui ont quitté Mirandilla.

Dictador, nº43 toro de la lignée des "Trump" ...

Habilidoso, toro nº 26

Malherbe, toro nº 11


jeudi 14 mai 2020

Entrevista Fabrice Torrito, Mayoral de la ganadería Albaserrada



Por una vez, amigos, franceses, una entrevista del Mayoral en idioma castellano ...
Pour une fois amis français, une interview du Mayoral en langue castillane ...

Fue un coloquio con el tema de "las labores camperas" con Francisco Díaz de "Toros de lidia".
Ce fut un colloque avec pour thème "les travaux dans une ganadería" avec Francisco Díaz du site "Torosdelidia.es".

mercredi 6 mai 2020

Le Mayoral d'Albaserrada, Fabrice Torrito, en direct sur Instagram "Toros de Lidia"


Ce soir à partir de 21h30, le site espagnol "Toros de lidia" invite Fabrice Torrito, en tant que Mayoral d'Albaserrada, à participer à un de ces colloques sur Instagram.

Le sujet est "labores camperas" et va donc traiter des travaux quotidiens réalisés dans les ganaderías en général et en particuler pendant cette saison 2020 rarissime ...

Le Mayoral Jesús Bernal de l'élevage Garcigrande est l'autre invité à ce colloque.

A noter que ce site, dirigé par Francisco Díaz, se différencie de la plupart des sites taurins de la toile par son intégrité, sa sincérité et son honnêteté, qualités fondamentales  pour la survie de la Tauromachie.

Pour suivre ce colloque, connectez-vous à

@toros_de_lidia

Pour les férus des réseaux sociaux, profitons de l'occasion pour indiquer que l'élevage Albaserrada possède à présent un compte Instagram :

@albaserrada_

ainsi que Twitter :

GAlbaserrada

vendredi 1 mai 2020

La flore de Mirandilla (IV). La vipérine, reine de la dehesa de Mirandilla


VIPÉRINE. VIBORERA. ECHIUM PLANTAGINEUM.



C'est l'image d'Épinal par excellence du campo au printemps. Sa majesté le taureau brave noyé dans un océan de fleurs violettes. On doit cette merveilleuse représentation à la reine de la dehesa, la vipérine.

La vipérine, du nom scientifique d'echium (du grec vipère) est une plante herbacée de la famille des boraginaceae. Elle présente une grande ressemblance avec la bourrache qui appartient à la même famille. Elle est aussi appelée langue d'oie, buglosse ou dragon.

Tout ce qui brille n'est pas or ... La vipérine est identifiée comme une mauvaise herbe, très envahissante. Elle a une préférence pour les terrains perturbés ou en friche, pauvres et caillouteux. Sa présence dévoile la pauvreté du sol où elle pousse. La floraison est bisannuelle (tous les deux ans).

Sa tige est recouverte de poils qui piquent (d'où l'aversion des ruminants pour cette plante). Les fleurs sont de couleur variable allant du rose au bleu vif, en passant par le violet. La vipérine est une plante très mellifère qui exerce une forte attirance sur les abeilles, les papillons et les bourdons. Elle fournit un abondant nectar pendant plusieurs semaines. Un hectare de vipérine permet de produire 400 kilos d'un miel de haute qualité.

Son nom lui vient de ses étamines qui dépassent la corolle et rappellent la langue bifide des serpents. Une croyance populaire bien ancrée affirmait que cette plante attirait les serpents. De même, selon la théorie des signatures (l'apparence des végétaux est censée révéler leur usage et leur fonction, notamment en médecine), cette plante était utilisée pour soigner les morsures de vipére.








Les fleurs contiennent de l'echiine et du curare, poisons paralysants, mais en quantité si faible qu'il n'y a aucun danger pour l'homme. La vipérine est une plante médicinale très utilisée pour les vertus de ses fleurs séchées très dépuratives et diurétiques, ainsi que pectorales. En gastronomie provençale, ses jeunes feuilles, très tendres, se consomment crues en salade de type mesclun. 
On leur attribue aussi une stimulation du désir sexuel ...

lundi 27 avril 2020

Suite de la lidia de l'eral d'Albaserrada au festival de Gerena


Revenons sur la lidia de Dudoso l'excellent Albaserrada combattu lors du festival de Gerena le 15 février dernier.

Après la réception au capote :

https://lescarnetsdumayoral.blogspot.com/2020/04/lalbaserrada-du-festival-de-gerena.html

voici le tercio de banderilles et le brindis (mouvementé) du novillero Juan Ginés.

A noter l'allégresse du novillo, sa conviction en frappant à plusieurs reprises sur le burladero et le magnifique galop, en traversant la piste, pour empêcher le novillero de réaliser son brindis ...